Comment devenir Mediaplanner·euse ?

Quelles sont les activités d’un Mediaplanner ?

Le mediaplanner (ou médiaplanneur) opère en amont, lors de la planification des campagnes de communication. Il définit la temporalité et le canal (média utilisé) en fonction des publics cible d’une organisation. Pour ce faire, il analyse le comportement du client et son environnement. Il opte alors pour des supports et des outils de communication stratégiques et adaptés. À travers ses recommandations, il doit justifier quand et comment atteindre la cible. Ce faisant, il doit également faire face aux enjeux du numérique.

On peut observer trois groupes d’activités propres au mediaplanner :

  • recherche : s’approprier la problématique et les objectifs (de l’annonceur ou de l’organisation), étudier le marché (benchmark), cerner le public cible (typologie clients), examiner les anciennes campagnes,…
  • analyse : définir des critères d’étude, diversifier les sources d’information (statistiques, témoignages, enquêtes), estimer les retombées, évaluer les supports par rapport à l’audience, considérer les contraintes,…
  • recommandation : préconiser un plan média (rétro planning), le rédiger, le présenter, l’étayer, observer les résultats, préconiser des ajustements, entretenir une veille permanente du marché,…

Quelles sont les qualités d’un Mediaplanner ?

Le mediaplanner doit avoir un esprit de synthèse et d’analyse, mais aussi un goût pour les chiffres pour pouvoir manier habilement les données étudiées. 

Cela dit, avoir de l’intuition peut être décisif pour anticiper les tendances qui permettront à l’annonceur de se démarquer.

Curieux et cultivé, il doit donc sans cesse remettre en question ses connaissances et se tenir informé de l’actualité du marché.

Ensuite, il se distinguera de part sa capacité à argumenter l’exposé de son plan média, pour convaincre de la pertinence de sa stratégie.

Quelle formation Andilcampus pour devenir Mediaplanner ?

Le diplôme de « Chef de projet Communication digitale » vous permettra de devenir mediaplanner.

C’est une formation diplômante de bac+4 reconnue par l’État qui vous permettra d’obtenir le titre RNCP de niveau 6, Chef de projet spécialisé en communication digitale.

À l’issue de cette formation, vous serez capable de :

  • Réaliser et mener un plan de communication digitale,
  • Comprendre et cerner le public visé par les actions de communication,
  • Maîtriser les tenants et les aboutissants de la transition numérique,
  • Construire une veille de marché opérationnelle,
  • Maîtriser les outils pour la mesure d'audience et de notoriété sur le web,
  • Établir des indicateurs pour mesurer l’efficacité de la stratégie mise en œuvre,...

Quelle est la rémunération d’un Mediaplanner ?

  • Débutant : entre 25 et 35 k€
  • Confirmé : entre 35 et 45 k€
  • Expérimenté : entre 45 et 60 k€

La rémunération varie aussi en fonction de la structure et du secteur d’activité.

(Source APEC 2021)

Qui recrute des Mediaplanners ?

Centrales d’achats ou agences (de publicité, de conseil, ou de communication)
70%
Entreprises
50%
Indépendant
15%

Quelles évolutions de carrière pour un Mediaplanner ?

Les évolutions de carrière du mediaplanner sont soumises au marché des médias. Par exemple, avec l’émergence du numérique et des NTIC (Internet, smartphones, réseaux sociaux), de nouveaux canaux et médias ont été créé. Avec eux, de nouveaux types d’audience se sont constitués et de nouvelles pratiques commerciales, médiatiques et publicitaires se développent pour y faire face. Pour appréhender ces mutations et préconiser des stratégies pertinentes, le mediaplanner doit se tenir au courant de l’actualité médiatique. Il peut alors pousser plus loin cette aptitude à observer les tendances en se spécialisant en tant que planner stratégique.

Il peut également se spécialiser dans le numérique en devenant web planner.

Suivant la structure et son expérience, il peut aussi accéder à des postes à responsabilité (exemples : directeur de clientèle, directeur du planning stratégique).

Enfin, il peut ouvrir son propre cabinet de consultant.